Recruteurs indépendants : Quels statuts choisir ?

Meryeme Ould-Halli
Meryeme Ould-Halli
10/1/2024
6 min
choisir-statut-recruteur-independant

L'autonomie et la liberté vous font rêver ?

Vous êtes un consultant en recrutement dans une entreprise ou dans un cabinet et vous souhaitez vous lancer à votre propre compte? 

Par contre vous ne voulez pas vous encombrer de la gestion financière et administrative de votre activité ? 

Entre plusieurs statuts SASU, EURL, portage…Vous vous demandez sûrement quelle est la meilleure option pour votre situation !

Cet article est fait pour vous ! Vous allez découvrir les différents statuts qui s'offrent à vous en tant que recruteur indépendant, leurs caractéristiques ainsi que leurs avantages et inconvénients . Vous aurez toutes les informations nécessaires pour comparer les différents statuts, peser le pour et le contre et choisir le statut idéal qui vous convient.

1- Le portage salarial

Définition : 

C’est un statut hybride entre l'indépendance et le salariat. Il repose sur une relation contractuelle tripartite qui regroupe le salarié porté, l’entreprise de portage et l’entreprise cliente. 

Si vous recherchez un équilibre entre salariat et indépendance, alors le portage salarial est fait pour vous. Vous êtes déchargé des tâches administratives et vous bénéficiez des mêmes droits qu'un salarié.

Comment ça fonctionne ? Le recruteur indépendant réalise ses missions pour ses clients à travers une société de portage qui l'emploie. La société de portage encaisse le chiffre d'affaires du recruteur freelance et lui reverse un salaire après déduction des cotisations sociales et chômage. Elle prend également en charge la gestion administrative et comptable du professionnel et l'aide à trouver des missions en l'intégrant dans son réseau.

Si vous voulez opter pour le portage salarial, vous pouvez vous adresser à Jump qui accompagne les consultants en recrutement dans leur vie quotidienne et sécurise leurs aventures de freelance.

Avantages : 

Vous l’aurez compris, le portage salarial permet de bénéficier des avantages du salariat tout en étant indépendant. Le recruteur porté n'a pas besoin de créer son entreprise et est déchargé des tâches administratives.

Vous bénéficiez des mêmes droits qu'un recruteur en cabinet, ce qui vous donne une excellente protection sociale et facilite l'accès au crédit. 

Vous profitez également de l'autonomie et de la liberté du statut de freelance pour choisir vos horaires, vos missions et vos clients.

Inconvénients :  

Parmi les principaux inconvénients du portage salarial, on trouve les prélèvements de sociétés de portage des frais de gestion allant de 5 à 15 % du chiffre d'affaires réalisé, en plus du paiement des charges sociales et fiscales. 

Ce statut n'est pas adapté à toutes les activités. Les salariés portés doivent prétendre à une rémunération mensuelle minimale, ce qui peut limiter son accessibilité à certains profils, tels que les juniors ou ceux souhaitant lancer une activité secondaire en parallèle de leur activité principale.

2 - La coopérative d'activités et d'emploi (CAE) 

Définition :

Si vous cherchez une alternative au portage salarial, la coopérative d'activités et d'emploi (CAE) pourra être une solution intéressante.

La CAE permet à l'indépendant de bénéficier du statut d'entrepreneur-salarié, en fonctionnant sur un modèle similaire au portage salarial. 

Comment ça fonctionne ? Les coopératives proposent un accompagnement et une formation plus systématiques que les sociétés de portage, afin d'aider les indépendants à développer leur projet. Les coopératives mettent l'accent sur la coopération entre les membres, bénéficient de ressources mutualisées et sont souvent mises en relation par la coopérative. Au bout de trois ans, les entrepreneurs salariés deviennent associés de la CAE.

Avantages :

Si vous optez pour la CAE, vous allez bénéficier du statut de salarié, avec tous les avantages administratifs qui vont avec (cotisations, assurance, etc.).

Vous n’avez pas à créer de société, votre numéro de SIRET dépend de celui de la coopérative, vous n’avez également pas besoin de souscrire à des outils comptables indépendants car tout est géré par la coopérative. 

Vous allez bénéficier également d’un accompagnement et d’un suivi personnalisé par un conseiller dédié, d’une gestion de la comptabilité et des démarches administratives.

Ahh oui, vous n’avez même pas à ouvrir un compte en banque professionnel : votre salaire (calculé sur la base du chiffre d'affaires) est versé sur votre compte en banque comme un salarié.

Inconvénients :

Tout comme le portage salarial, les inconvénients majeurs de la CAE sont liés aux charges importantes, elles sont supérieures en comparaison avec d’autres statuts (comme celui de micro-entrepreneur par exemple). Dans certaines situations, vous n’êtes pas autonome à 100% dans votre relation client. Gardez en tête que cette relation est tripartite et moins linéaire et vous dépendez de la validation de la coopérative dans vos démarches.

3- Les entreprises individuelles 

Définition : 

L'EI est la forme d'entreprise la plus répandue parmi les freelances en général. Ce statut vous expose le moins à des charges sociales et fiscales et peut être intéressant pour tester ou débuter votre activité de recrutement freelance.

Il y a deux catégories d'EI : la micro-entreprise (ou auto-entreprise) et l'entreprise individuelle. Dans les deux cas, le recruteur indépendant et son entreprise ne font qu'un, et par défaut, vos biens personnels et professionnels sont confondus. 

Mais, il existe aussi une variante appelée entreprise individuelle à responsabilité limitée ou EURL (on en parlera plus en détail par la suite) qui permet aux recruteurs freelance de protéger leurs biens personnels en cas de dettes potentielles de leur société.

Avantages :

Si vous voulez créer votre EI, vous n’avez pas besoin de capital initial, il n'y a pas de seuil de chiffre d'affaires à respecter, et vous n’avez pas de statuts juridiques à rédiger. La création peut être effectuée rapidement en contactant le centre de formalités des entreprises (CFE) ou en effectuant les formalités en ligne. 

Si vous choisissez le régime réel simplifié ou normal, l'impôt sera calculé sur les bénéfices et la TVA réalisés pendant l'exercice. La gestion administrative de ce statut est simple, peu coûteuse et ne nécessite pas de suivi. 

Inconvénients :

L'entreprise individuelle implique une comptabilité rigoureuse, incluant la tenue d'un livre de recettes et de dépenses ainsi que la déclaration annuelle des comptes, y compris le bilan, le compte de résultat et l'annexe. Toutefois, le régime réel simplifié offre une option pour une comptabilité allégée.

Vous ne pouvez pas avoir d'associé car il s'agit d'une entreprise unipersonnelle. La cession d'une EI est impossible car l'entrepreneur et l'entreprise sont considérés comme une seule entité légale. En cas d'arrêt d'activité, il n'est donc pas possible de la vendre à une tierce personne.

Le risque d'exposition aux dettes de l'entreprise est élevé pour l'entrepreneur individuel, car il est responsable de ces dettes, qui peuvent être remboursées à partir de ses biens personnels.

4 - La SASU

Définition :

La SASU (société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) est une forme juridique qui convient aux recruteurs qui souhaitent exercer leur activité en tant que personne morale, tout en étant seuls à la diriger. 

Quand vous créez une EURL ou une SASU, vous donnez naissance à une entité juridique qui a sa propre existence, séparée de celle de la vôtre.

En tant que recruteur freelance, créer une SASU vous permet de bénéficier d'une grande flexibilité en termes de gestion et de protéger votre patrimoine personnel, limitant ainsi sa responsabilité financière aux seuls apports que vous avez effectués.

Si vous avez  envie de créer votre  SASU, vous pouvez vous adresser à Numbr : des cabinets d’experts-comptables qui vont vous aider dans la création et la gestion de votre comptabilité.

PS : Nous sommes en train de finaliser une offre spéciale indépendants qui va vous séduire à coup sûr. Stay tuned ;)

Avantages : 

La SASU vous permet de limiter votre responsabilité aux apports en capital de la société et vous offre une grande souplesse de gestion, vous pouvez même choisir votre régime fiscal et social.

Et si vous êtes du genre à vouloir optimiser votre fiscalité, la SASU vous permet de combiner différents modes de rémunération, comme les salaires et les dividendes. C'est comme ça qu'on dit "money, money, money" !

Besoin de lever des fonds ? Pas de problème ! La SASU peut émettre des actions pour vous aider à obtenir les fonds nécessaires.

La SASU donne une image professionnelle et rassurante à vos clients et partenaires. C'est un peu comme si vous portiez un costume et une cravate pour une réunion importante.

Inconvénients : 

Créer une SASU peut être plus compliqué et coûteux qu'une EI. Prévoyez des frais de constitution et des formalités administratives un peu lourdes. En tant que président de SASU, vous êtes considéré comme un salarié et devez payer des cotisations sociales plus élevées qu'en EI ou micro-entreprise. De plus, la SASU est soumise à l'impôt sur les sociétés, ce qui peut entraîner une imposition plus élevée qu'en entreprise individuelle soumise à l'impôt sur le revenu. 

5 - EURL 

Définition :

L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est une forme juridique qui permet à une personne seule de créer une société à responsabilité limitée. Elle vous offre les avantages de la création d'une société, notamment la limitation de la responsabilité du dirigeant aux apports en capital, tout en permettant au recruteur de travailler seul et de bénéficier d'une certaine flexibilité en termes de régime fiscal et social. 

Avantages :

L'un des avantages majeurs de l'EURL est sa simplicité de création. Pas besoin de chercher des associés ou d'avoir un capital social minimum, vous pouvez créer votre entreprise tout seul. C'est facile et rapide !

Mais ce n'est pas tout, l'EURL offre également une gestion plus flexible. Vous pouvez choisir le régime fiscal et social le plus adapté à votre situation, ainsi que le montant de votre rémunération. Cela vous permet d'optimiser votre fiscalité et de réduire vos charges sociales.

Si vous optez pour l'EURL, vous bénéficiez d'un encadrement juridique clair et bien balisé. Votre responsabilité est limitée à votre apport en capital. Cela signifie que les dettes de l'entreprise ne peuvent être exigées qu'à hauteur du capital investi, protégeant ainsi votre patrimoine personnel.

Inconvénients :

l'EURL peut être moins attractive pour les investisseurs et les partenaires potentiels en raison de sa structure limitée à une seule personne. Cela peut limiter les possibilités de financement et de développement de votre entreprise. Les formalités administratives et comptables peuvent être plus lourdes que pour une EI. L'EURL doit tenir une comptabilité complète et respecter des formalités administratives plus strictes, ce qui peut être chronophage et coûteux.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de recette miracle. Chaque statut représente son lot d’avantages et inconvénients. Vous devez tenir compte de vos ambitions professionnelles et en même temps de vos intérêts personnels.

Posez-vous les bonnes questions : par exemple, quelles sont vos priorités ? Ne pas être limité en termes de chiffres d’affaires ou plutôt ne pas être soumis à des frais de création de société ? Prenez en compte également vos projets à moyen et à long terme.

Finalement, n’oubliez pas que le choix de statut peut être déterminant pour votre succès. Avant de vous lancer, il est important de prendre le temps nécessaire pour clarifier vos attentes et vos besoins. 

Contributeur
Meryeme Ould-Halli
Meryeme Ould-Halli
24/4/2023

Vous recrutez actuellement ?

Réservez un créneau de 30 minutes pour découvrir le logiciel de recrutement Wink

Questions fréquentes